Edition haute en émotions et record féminin pulvérisé !

L’édition 2017 de Hauteur & Musique fut pleine d’émotions contrastées. Après un concours national d’un niveau encore jamais vu à Sainte-Croix, le concours international nous a réservé son lot d’évènements inattendus.

Commençons par le début. Comme d’habitude, les jeunes espoirs ont l’occasion de venir montrer leur talent lors du concours jeunesse qui se déroule le matin. Chaque année, on y voit les athlètes profiter de l’ambiance spéciale qui règne dans la salle. Comprenez bien : les concours d’athlétisme ont lieu d’habitude dans une salle équipée ou sur un stade, avec plusieurs disciplines se déroulant en même temps. Traditionnellement, ce sont les disciplines de course (spécialement les sprints) qui sont mises en avant et les techniciens se retrouvent quelque peu à l’arrière-plan.

Dans la salle omnisport des Champs de la Joux à Sainte-Croix, tout est différent. Il n’y a qu’une discipline, il y a de la musique qui accompagne les sauts, les concours sont mixtes et toute l’attention des spectateurs est focalisée sur le concours de saut en hauteur. Au contraire des athlètes expérimentés, les plus jeunes découvrent l’atmosphère spécifique à ces meetings. Certains vont ainsi pleinement profiter de l’ambiance et être portés vers des hauteurs insoupçonnées, alors que d’autres vont ressentir une certaine pression et plus difficilement gérer l’appui inconditionnel du public. Au cours des cinq dernières années, on a vu plusieurs jeunes athlètes éclore et d’autres rentrer déçus de leur compétition, mais persuadés de pouvoir faire mieux. Souvent, ils reviennent l’année d’après, encore plus forts !

Cette année, le concours du matin a ainsi vu la victoire de Samuel Aemisegger (U20, LAR Bischofszell) avec une superbe hauteur de 1m91 qui lui permet de prendre la tête des meilleures performances suisses juniores de la saison. Deuxième, le jeune Max Mayer (U18, AUDACIA Hochdorf) réalise 1m82, alors qu’il n’a sauté que 1m65 lors de sa première compétition de l’hiver, deux semaines auparavant. Chez les filles, ce sont deux athlètes talentueuses qui se retrouvent aux avant-postes. Shania Métrailler (U18, CA Sion) gagne le concours avec un saut à 1m54, devant Christelle Rayroud (U16, AthleticaVeveyse), qui passe facilement 1m51. Une grande journée est lancée !

A partir de 13h, on a pu assister à un concours « national » exceptionnel. Chez les hommes, pas moins de six athlètes ont sauté à plus de 2 mètres, du jamais-vu à Sainte-Croix pour un concours B ! C’est le bondissant Marocain Saad Hammouda qui s’adjuge le concours avec une superbe hauteur de 2m07. Il devance le Français Guillaume Devries (2m04) et l’Italien Alberto Franceschi (2m01). A la 4ème place, on retrouve le junior suisse Lino Wunderlin (LV Fricktal) qui nous démontre toute sa ténacité en effaçant 2m01 à son premier essai (record absolu égalé). Du côté féminin, trois athlètes en devenir, Janine Von Arx (TV Herzogenbuchsee), Mathilde Rey (COVA Nyon) et Nadine Odermatt (LC Kerns) – toutes U18 – ont démontré leur potentiel. Au final, Janine passe 1m74 (1ère), Mathilde 1m71 (3ème) et Nadine 1m68 (4ème). A la deuxième place, vient se glisser la Valaisanne Deborah Vomsattel (U23, GG Bern) avec 1m71. Tout est prêt pour le concours international !

Premières inquiétudes à l’échauffement : les deux athlètes qui avaient mis le feu à la salle l’an passé, Alen Melon et Loïc Gasch, sont sur la retenue. Melon se plaint du dos et Gasch ressent une gêne à la cheville. Cela les empêchera de sauter en pleine possession de leurs moyens et conduira même Loïc Gasch à échouer par trois fois à sa hauteur de départ de 2m12. Trop contraignant pour sa cheville, son troisième essai le laisse tétanisé par la douleur. Dur moment devant son public, qu’il ne manque néanmoins pas de remercier pour le soutien, malgré la déception de terminer son concours ainsi.

Mais avant cela, les quatre femmes engagées dans le concours s’étaient occupées de faire monter l’ambiance. Nous avons en effet pu admirer des athlètes au top niveau, toutes très proches de leur meilleure performance et sautant plus haut que l’ancien record de la manifestation (1m82). On retrouve ainsi l’Allemande Leonie Reuter et la Suissesse Livia Odermatt (BTV Aarau) avec 1m83, devancées par l’Italienne Erika Furlani (1m86) et l’Allemande Jossie Graumann (1m91) qui remporte le concours avec brio et confirme sa troisième place actuelle dans les bilans mondiaux.

De leur côté, les hommes n’ont pas ménagé le suspense, avec une forte densité d’athlètes à 2m08, dont les deux Suisses Roman Sieber (LC Schaffhausen) et Vivien Streit (COVA Nyon). Trois sauteurs se détachent finalement pour le podium. Mickael Hanany, suite à son concours en demi-teinte de l’an passé, s’assure la victoire avec 2m16. Derrière lui, le Malien de Paris, Abdoulaye Diarra, et le Luxembourgeois Kevin Rutare passent chacun 2m12 et se départagent aux essais pour les deuxième et troisième places. Le dernière barre demandée par Mickael Hanany – placée à 2m22 – faillit nous offrir une fin en apothéose devant un public amassé au bord de la piste d’élan. Il manquait un rien pour que cela ne passe !

Au final, cette cinquième édition fut forte en émotions et place Hauteur & Musique encore un cran plus haut sur la scène internationale. Grâce aux magnifiques résultats et aux échos positifs dans les réseaux sociaux en Suisse et à l’étranger, la renommée du meeting continue de grandir.

Nous profitons de remercier toutes les chevilles ouvrières de la manifestation et particulièrement les membres de la FSG Le Château et de l’US Yverdon, qui se mobilisent fidèlement d’année en année. Nos remerciements s’adressent également aux communes de Sainte-Croix et Bullet, à nos côtés depuis le début, ainsi qu’aux nombreux partenaires qui nous soutiennent.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


XRkfnc

Please type the text above: